Dorémi a formé 500 artisans, de nouveaux territoires en ligne de mire

Dorémi a formé 500 artisans, de nouveaux territoires en ligne de mire
octobre 03 16:36 2016 Imprimer cet article

Lentement mais sûrement, Dorémi fait entendre sa petite musique dans l’Hexagone. En quelques années, le Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles (DORéMi), développé par l’Institut négaWatt en partenariat avec Olivier Sidler (Enertech), est en effet devenu l’un des leviers nationaux les plus efficaces en matière de massification de la rénovation énergétique de l’habitat individuel.

Le concept a de quoi séduire puisqu’il agit à la fois sur l’offre et la demande, comme l’indiquait dès 2013 à neext.fr Vincent Legrand, le directeur de l’Institut négaWatt : « Dans un premier temps, l’idée est d’outiller la collectivité locale (intercommunalité, pays, etc.) pour qu’elle devienne le chef d’orchestre de la rénovation thermique sur son territoire. Dans un second temps, notre logique est de travailler à la structuration des artisans en groupements de compétences, avec un pilote nommé pour chacun, et de les former sur des chantiers réels aux techniques de rénovation performante ».

Initiée en BioVallée – la réunion de quatre communautés de communes autour de nombreuses initiatives ouvrant la voie à la transition écologique de leur territoire – dès 2011, le dispositif parvient aujourd’hui à se faire entendre au sein d’un nombre grandissant de collectivités. Dernière en date : le pays Vendomois, rapporte un article de la La Nouvelle république.

Entre-temps, DORéMI s’est déployé en Alsace et en Ardèche en 2014, puis au sein de Grand Lyon métropole en 2015.

Formation des collectivités et des professionnels

Et cette liste – qui comprenait 17 communautés de communes et d’agglomération en juin 2016 – s’allongera sans doute dans les prochains mois. Une dizaine de territoires seraient « en cours de réplication », selon l’association qui revendique « plus de 500 artisans entrés en parcours de formation et 58 groupements d’artisans constitués ».

Par ailleurs, la formation de « formateur-expert DORéMI », mise sur pied en 2015 pour accompagner le déploiement du programme au niveau national se poursuit : « Dix-sept formateurs stagiaires ont suivi intégralement la première session et sont aujourd’hui opérationnels pour assurer les modules de formation et le suivi des artisans, sur quatre régions. Onze sont en cours de formation », précise NégaWatt.

Enfin, un peu plus d’une soixantaine d’agents avaient suivi la formation d’ « animateur territorial », conçue pour les collaborateurs de la structure porteuse du dispositif

Pour en savoir plus

Ajouter un Commentaire

Vos données seront en sécurité Votre adresse email ne sera pas publiée. Les autres données ne seront pas partagées avec une tierce personne.
Tous les champs sont requis.